lundi 26 janvier 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Le cinéaste de "Des hommes et des dieux" revient avec une comédie basée sur un fait réel, le vol du cercueil de Charlie Chaplin. La rançon de la gloire, convoquant l'esprit de Chaplin, est un hommage aux bras cassés, aux inadaptés et aux champions du plan foireux. On y trouve un casting convaincant (on y retrouve Benoit Poelvoorde et Roschdy Zem) et une musique signée Michel Legrand.


Nous nous demandons si nous avons encore besoin de présenter ce film... dont tout le monde parle et dont le bouche à oreille est excellent. Rajoutons une couche! La famille Bélier est une comédie généreuse dans le meilleur sens du terme (les acteurs y prennent un plaisir fou et l'on sent le regard chaleureux du réalisateur).


Paddington  réussit l'exploit de mettre la critique d'accord sur un film familial?! En effet, vous ne résisterez pas plus de deux minutes à cet ours en peluche. Le film est inventif tant au niveau des dialogues, du scénario que des situations et de l'humour. Bref, un divertissement familial à ne pas rater.


Venez plonger au cœur d'une affaire policière... L'affaire SK1 est un polar d’un réalisme saisissant. Le réalisateur réussit à nous tenir en haleine tout le long du film (alors que l'on connait la fin...) grâce à une  reconstitution particulièrement réussie d'une affaire criminelle hors norme, un scénario soigné et enfin par l'interprétation des acteurs.


Charlie Mortdecai est une comédie au charme anglais, autrement dit tout en excentricité! Le film nous offre surtout un Johnny Depp présent à tous les plans et qui s'amuse follement à composer un personnage dont lui seul à le secret.


20 000 jours sur terre est un biopic très original et il fallait bien ça pour parler d'une personne aussi originale que Nick Cave! En effet, condensé en une journée et presque sans musique, ce film nous fait partager une journée en apparence comme les autres, mais où les notions de réalité et de fiction finissent par se brouiller et s’entrelacer…
Puissance créatrice et magnétisme sont au rendez-vous!

lundi 19 janvier 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Cold in july est une plongée glaçante dans les tréfonds des États-Unis et surtout de l’âme humaine. Un film de genre, un film noir bien corsé! Jim Mickle, le réalisateur, abonde de références et ne s'en cache pas. Les rebondissements sont nombreux et on ne va pas bouder son plaisir...
Humour noir et cynisme sont au rendez-vous.


Piochant de ci de là, le dernier film de Pascal Thomas confirme l'esprit enjoué et décalé du réalisateur. Valentin, Valentin mélange avec brio Hitchcock, comédie, romantisme, musical... pour donner un film plein de fraicheur, d'une (fausse) légèreté, le tout très bien interprété (et il y a de nombreuses actrices et acteurs).


Le dernier DreamWorks , les pingouins de Madagascar, va enchanter et surtout faire rire toutes les générations. Le film passe à une vitesse folle de par un rythme qui ne descend pas en régime... Adrénaline, cascades, gags et situations désopilantes sont au rendez-vous.
A déguster frappé!




Le cinéaste de "Des hommes et des dieux" revient avec une comédie basée sur un fait réel, le vol du cercueil de Charlie Chaplin. La rançon de la gloire, convoquant l'esprit de Chaplin, est un hommage aux bras cassés, aux inadaptés et aux champions du plan foireux. Le casting convaincant (on y retrouve Benoit Poelvoorde et Roschdy Zem) et une musique signée Michel Legrand.




Nous nous demandons si nous avons encore beoin de présenter ce film... dont tout le monde parle et dont le bouche à oreille est excellent. Rajoutons une couche! La famille Bélier est une comédie généreuse dans le meilleure sens du terme (les acteurs y prennent un plaisir fou et l'on sent le regard chaleureux du réalisateur).
Drôle à pleurer, émouvant à chialer. (Paris Match)


Une heure de tranquilité est une comédie chorale bien à la française mais qui ne manque pas de rythme et de bonnes blagues. Si l'on rajoute à cela une troupe d'acteurs sympathiques et notamment un Christian Clavier plus actuel et plus "réaliste"... On obtient un bon moment de détente.



La dernière adaptation d'Astérix nous replonge (enfin!) dans l’esprit de la BD. Un travail particulièrement poussé a été fait sur les personnages et on retrouve bien leurs spécificités. L'animation n'a pas été laissée de côté et le film est très fluide et beau.
Bref, tout pour plaire de 7 à 77 ans par Toutatis!


Je suis Charlie


Suite à  l'attentat survenu mercredi 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie Hebdo, Le Savoie, le monde de la culture et du cinéma se mobilisent...
Nous avons eu une pensée, avec tous nos spectateurs, pour toutes les victimes lors des soirées du jeudi 08 et vendredi 09 janvier.
Nous diffuserons avant chaque séance un carton animé pour ne pas oublier...

De nombreux textes ont été diffusés après cet odieux événement, veuillez trouver ci-dessous celui des associations régionales du cinéma dont nous sommes adhérents.


lundi 12 janvier 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Un film pour le moins original... White God se base sur une histoire pour le moins surprenante (bien que l'on comprenne vite le lien avec le monde actuel): Pour favoriser les chiens de race, le gouvernement inflige à la population une lourde taxe sur les bâtards. Leurs propriétaires s’en débarrassent. A partir de ce pitch, le réalisateur déploie une fable acérée avec une mise en scène efficace et sans effets numériques!
“White God” ne laissera pas indifférent.


Exodus, le dernier Ridley Scott, oscille entre relecture personnelle de la Bible (et plus précisément une nouvelle vision de l’histoire de Moïse) et film à grand spectacle. Si chacun se fera sa propre idée sur la lecture biblique. Le second "contrat" est remporté haut la main avec des scènes époustouflantes et une conception artistique léchée.


Paddington  réussit l'exploit de mettre la critique d'accord sur un film familial?! En effet, vous ne résisterez pas plus de deux minutes à cet ours en peluche. Le film est inventif tant au niveau des dialogues, du scénario que des situations et de l'humour. Bref, un divertissement familial à ne pas rater.


Piochant de ci de là, le dernier film de Pascal Thomas confirme l'esprit enjoué et décalé du réalisateur. Valentin, Valentin mélange avec brio Hitchcock, comédie, romantisme, musical... pour donner un film plein de fraicheur, d'une (fausse) légèreté, le tout très bien interprété (et il y a de nombreuses actrices et acteurs).
 

Le temps des aveux aborde l'histoire (vraie) d'un ethnologue enlevé par les Khmers rouges. Ce film évoque avec justesse les horreurs des régimes totalitaires. Le film tient principalement par le face-à-face du bourreau et de sa victime. Dans le rôle de cette dernière, Raphaël Personnaz (qui a perdu de nombreux kilos) incarne très bien son rôle.
Un duel saisissant.


Cold in july est une plongée glaçante dans les tréfonds des États-Unis et surtout de l’âme humaine. Un film de genre, un film noir bien corsé! Jim Mickle, le réalisateur, abonde de références et ne s'en cache pas. Les rebondissements sont nombreux et on ne va pas bouder son plaisir...
Humour noir et cynisme sont au rendez-vous.


Un film comme on en a besoin de temps en temps... Les héritiers est inspiré d'une histoire vraie et est tourné dans le lycée où se déroule l'action, cela donne un souffle à ce film. Il peut être qualifié de nombreuse façon (feel-good movie intelligent, message d'espoir, anti-cliché, jeunesse, émotion) ce qui est sur, c'est qu'il emportera votre adhésion!



Tomm Moore nous avait déjà impressionné avec son premier film. Il confirme (très) haut la main son talent avec son nouvel opus: Le chant de la mer. Tout y est féérie, fantastique et poésie. Tant qu'il est difficile de ne pas utiliser tous les superlatifs que nous connaissons... Un coup d'oeil à la bande-annonce devrait suffire à vous convaincre.
Un enchantement!



lundi 5 janvier 2015

"Of Men and War" en présence du réalisateur - vendredi 9 janvier - 20h00

Après le devoir de mémoire qui a marqué l'année 2014, il nous semblait important de faire un "devoir d'actualité" car de nombreux endroits sur la planète sont encore marqués par la guerre.
Le dernier film de Laurent Bécue-Renard, Of Men and War, nous paraissait particulièrement pertinent sur ce sujet: il aborde le retour de soldats américains des fronts et les traces qu'ont laissé la guerre en eux.

Le cinéma le Savoie vous propose une soirée autour du film Of Men and War et en présence de Laurent Bécue-Renard, son réalisateur.
La soirée aura lieu au cinéma de Saint-Michel-de-Maurienne, le vendredi 09 janvier à 20h00.

Déroulement de la soirée:
20h00 : Introduction de
Laurent Bécue-Renard
20h15 : Projection du film Of Men and War
Suivie d'un échange avec
Laurent Bécue-Renard
Tarif unique : 5€


En savoir plus sur:
- Le film: site officiel et bande annonce
- Laurent Bécue-Renard sur France Inter

La presse est unanime:
"Sobre et bouleversant, ce film dit la nécessité vitale de la parole, mais aussi de l'urgence à entendre." (Télérama)
"Bécue-Renard s’intéresse surtout à la guerre comme état intérieur, et plus particulièrement à l’idée de sa trace." (LeMonde)
"La grande force du film consiste à montrer l’évolution de ces patients dans le temps mais aussi dans leur environnement de vie." (LaCroix)

La tragédie du dossard 512 - Jeudi 8 janvier - 20h30




La tragédie du dossard 512. Yohann Métay  participe en 2006 à une course autour du Mont blanc. 160 km et 9500 m de dénivelé à parcourir à pieds. Pas de moto, pas d’hélico. Dans une quête haletante du héros qui est en lui, il devra faire avec les crampes, les doutes, les autres coureurs, la boue, les hypoglycémies, les délires hallucinatoires et la nature sauvage pour atteindre son rêve : Quitter chamonix, traverser 3 pays et finir, en moins de 45h, par revenir à son point de départ  Et porter le titre tant convoité de « Finisher » ! Quand les fantasmes de gloire se confrontent aux limites du corps humain, que les hallucinations font parler les marmottes et que votre foie vous fait une crise de nerfs digne des plus grandes tragédies entre deux souvenirs de votre période in utero et un lamento passionné de votre ampoule au doigt de pied, il faut forcément en faire un spectacle…et comique si possible !
En savoir +: www.yohannmetay.com

TARIFS: 15€/ 10€/ 6€