lundi 27 avril 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Les derniers Oscars ont consacré un seul et unique (presque) film: Birdman. Et ils ne se sont pas trompé. Le film est surprenant à plusieurs égards. Iñár­ritu (réalisateur de 21 grammes ou encore Babel) réalise un tour de force: le film est un unique plan-séquence. Michael Keaton livre une impressionnante prestation. Enfin, l'envers du décor d'une ancienne star du cinéma et la réflexion qui s'en suit est passionnante.
Un film qui devrait mettre tout le d'accord!


Max Boublil nous offre une parodie potache de Robin des bois. Un film tout en détournement (Dans sa quête d'argent facile pour acquérir une maison close, il croise le gang de Sherwood et change son arc d'épaule) et en blagues plus ou moins lourdes...
Du pur divertissement!


Pourquoi je n'ai pas mangé mon père est un projet monstre. Jamel Debbouze, son réalisateur, a mis 7 ans à le finaliser et c'est le film premier entièrement réalisé en performance capture en Europe... C'est donc un pari risqué. Le film sent de nombreuses influences mais Jamel arrive tout de même à y mettre sa patte. Le film est surtout un joli et tendre regard sur l'espèce humaine et son évolution. Enfin, l'animation est de toute beauté.
Un film familial par excellence!


Entre amis est une comédie de couples et de potes sur un bateau avec des acteurs qui sont devenus, au fil des ans, "nos amis" (Auteuil-Jugnot-Berléand) et que l'on a plaisir à retrouver. Le film ne brille pas par son originalité mais les situations et travers de chacun nous font rires et nous revoient, plus souvent, que l'on ne le voudrait à nos propres vies.


Un film qui donne envie d'aimer la vie (et de l'aimer même si...) En équilibre est un film juste, intense et émouvant sur le parcours de deux personnes qui reprennent gout à la vie. Mention spéciale à Albert Dupontel qui confirme film après film son incroyable palette de jeu.
Un film subtil.



Les gorilles propose au spectateur une comédie d'action distrayante qui repose sur le bagout de ses deux acteurs principaux. Le tandem improbable mélange Joey Starr dans le rôle de la brute épaisse et Manu Payet dans celui du débutant...


Jafar Panahi nous offre son dernier film envers et contre tout (il n'a plus le droit depuis de nombreuses années de filmer en Iran ni de sortir de son pays). Dans Taxi Téhéran, il s'improvise chauffeur de taxi (avec une caméra dissimulé à bord) et sillonne les rues animées de Téhéran. Avec cette technique toute simple, il dresse un portrait de la société iranienne tout en finesse et complexité.
Un film aussi politique que cinématographique.
 Et c’est toute la société iranienne qui défile devant sa caméra cachée, dans un film qui est un superbe hymne au cinéma et à la liberté. (DauphinéLibéré)

lundi 20 avril 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Benoit Jacquot revient avec un nouveau film d'époque et en costume: Journal d'une femme de chambre. Il nous propose une adaptation habile du fameux roman d'Octave Mirbeau. La caméra de Benoit Jacquot, la performance exceptionnelle de Léa Seydoux et leur complicité en fait un film très fort et très contemporain (malgré la langue et l'époque).
"Benoit Jacquot filme au plus près Léa Seydoux dans un de ses rôles les plus saisissants." (FemmeActuelle)


Pourquoi je n'ai pas mangé mon père est un projet monstre. Jamel Debbouze, son réalisateur, a mis 7 ans à le finaliser et c'est le film premier entièrement réalisé en performance capture en Europe... C'est donc un pari risqué. Le film sent de nombreuses influences mais Jamel arrive tout de même à y mettre sa patte. Le film est surtout un joli et tendre regard sur l'espèce humaine et son évolution. Enfin, l'animation est de toute beauté.
Un film familial par excellence!

Un nouveau film de Clint Eastwood est toujours un événement... et il a fait fort. Comme toujours avec ce dernier il est difficile de le situer exactement (apologie de la guerre ou le contraire), chacun se fera son avis. American Sniper décrit parfaitement le cheminement d'un héros de guerre qui est encensé dans son rôle de guerrier et par sa hiérarchie et, de l'autre côté, son retour à la maison. On passe très habilement du film de guerre au drame psychologique.
Film éclatant et secret (...) c'est magnifique et terrible à la fois. C'est bien un film de Clint Eastwood.  (CharlieHebdo)   


Comme d'habitude, les studios Dreamworks poussent loin le délire, multipliant gags, rebondissements et bestioles bariolées... Avec En route, nous sommes partis pour une heure et demie de rire et d'émotions fortes. Avec, à la prime, un joli message sur la tolérance.
Une franche réussite!
A partir de 5 ans. 


Un film qui pourrait laisser penser que l'on a déjà vu ce genre d'histoires de nombreuses fois mais qui pourtant révèle de nombreuses surprises. Suite française, adapté du roman posthume retrouvé d’Irène Némirovsky, met en scène l'histoire d'un amour impossible (entre une française et un officier allemand durant l'Occupation). La force de cette histoire captive...

 Le remake de Cendrillon remplit très bien son contrat et nous entraine dans deux heures de féérie. On y retrouve à la fois la touche Disney et les apports personnels du réalisateur.
Un divertissement familial et magique.


Gros carton depuis quelques années, la saga des Fast and Furious résiste toujours et débarque avec le numéro 7!  Ce dernier se base sur les mêmes ingrédients de bases (action, voitures et humour), à noter que le film rend un vibrant hommage au regretté Paul Walker, un de ses membres originels, décédé durant le tournage.
Accrochez vos ceintures!



Max Boublil nous offre une parodie potache de Robin des bois. Un film tout en détournement (Dans sa quête d'argent facile pour acquérir une maison close, il croise le gang de Sherwood et change son arc d'épaule) et en blagues plus ou moins lourdes...
Du pur divertissement!


Une après-midi à ne pas manquer:
Une folle épopée pleine de tendresse et d'émotion, rythmée par une avalanche de gags qui feront mouche quel que soit son âge... 

Cinémarmots: Shaun le mouton - Dimanche 26 avril - 16h30


Cinémarmots en partenariat avec l'Association Cantonale d'Animation de Saint-Michel-de-Maurienne.
A partir de 3 ans.

Au programme:
-
16h30: Comptons les moutons: réalisation de moutons en laine. Chaque enfant repart avec sa réalisation.
Atelier encadré par Patricia Magnin (ACA St Michel de Mnne)
-
17h30: Conte de moutons: le film hilarant, Shaun le mouton.

Fous rires garantis!!!
Une folle épopée pleine de tendresse et d'émotion, rythmée par une avalanche de gags qui feront mouche quel que soit son âge... 

lundi 13 avril 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Un film moderne et contemporain sur un canevas qui a déjà été exploré (on ne peut s’empêcher de penser à Jules et Jim) qui confirme le talent de son auteur. A trois on y va est un film tendre et généreux mettant en scène un trio où l'amour et le désir circulent. C'est une comédie sentimentale très aboutie et on se laisse aller par le rythme et la tonalité légères et pétillantes des aventures de Mélodie, Charlotte et Micha.


Un biopic qui fait écho à de nombreuses actualités... Selma retrace la campagne du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Le grand intérêt du film est son équilibre: son réalisateur et son acteur arrivent à faire un portrait de Martin Luther King en nuances et à rester "intense" sans en faire trop.
Une belle leçon d'Histoire!


Disney nous offre son nouveau film sous le signe de l'univers Marvel et autres superhéros! Les nouveaux héros mélange donc différents univers entre action, culture geek et humour. Un cocktail détonnant et inattendu qui plaira à toute la famille.
A partir de 3 ans. 


Pourquoi je n'ai pas mangé mon père est un projet monstre. Jamel Debbouze, son réalisateur, a mis 7 ans à le finaliser et c'est le film premier entièrement réalisé en performance capture en Europe... C'est donc un pari risqué. Le film sent de nombreuses influences mais Jamel arrive tout de même à y mettre sa patte. Le film est surtout un joli et tendre regard sur l'espèce humaine et son évolution. Enfin, l'animation est de toute beauté.
Un film familial par excellence!


Soirée Timbuktu - jeudi 16 avril à 20h30

Déchirante force de ce cinéma, qui tient dans sa fragilité. Terrassante beauté de ce cinéma, qui tient dans sa précarité. Il en va ainsi de Timbuktu, qui ajoute à une exceptionnelle qualité artistique les résonances funestes de l'actualité. (LeMonde)


Gros carton depuis quelques années, la saga des Fast and Furious résiste toujours et débarque avec le numéro 7!  Ce dernier se base sur les mêmes ingrédients de bases (action, voitures et humour), à noter que le film rend un vibrant hommage au regretté Paul Walker, un de ses membres originels, décédé durant le tournage.
Accrochez vos ceintures!


On n'avait pas eu le temps de la passer lors de sa sortie (en janvier dernier) mais on s'était promis de lui trouver un peu de place un de ces jours. C'est chose faite! Venez découvrir Les Souvenirs de Marnie, le dernier Studio Gibli, durant vos vacances... Une magnifique histoire d'amitié entre une gamine solitaire et une étrange petite fille occidentale.
Poésie quand tu nous tiens!


Adapté d'un des romans les plus connus d'Amélie Nothomb, Tokyo Fiancé met en scène cette rencontre aux antipodes (un japonais et une française). Le film est un peu plus simple que le livre et y gagne une spontanéité et une "sans prétention" qui lui va très bien. Un film d'une jolie liberté et légèreté!


 


Soirée-débat: Timbuktu - Jeudi 16 avril - 20h30

Dans le cadre des Incontournables du Savoie, nous vous proposons de venir (re)voir ce magnifique film (César du meilleur film 2015).

Timbuktu a aussi beaucoup de liens et de résonances avec ce qui se passe dans le monde et en France, la séance sera suivi d'un débat citoyen et participatif animé par Jean-Didier Vermenot autour de "La situation géo-politique du Sahel et ses répercutions locales".  
 





Pour en savoir plus:
- Une interview du réalisateur: Abderrahmane Sissako.
 

- Le comité de jumelage (association de Saint Jean de Maurienne).

Cycle Alfred Hitchcock - 29 mars au 19 avril

On l'a qualifié de "maitre du suspense"... Et c'est très vrai mais Alfred Hitchcock a été bien plus et a marqué tous les réalisateurs.
Il tient la première place sur une liste dressée en 2007 par des critiques cinématographiques pour le Daily Telegraph, avec le commentaire : « Sans aucun doute le plus grand cinéaste à émerger de ces îles, Hitchcock a fait davantage qu'aucun autre réalisateur pour façonner le cinéma moderne, lequel sans lui serait tout à fait différent. Il possédait un flair pour la narration, en dissimulant avec cruauté (à ses personnages et au spectateur) des informations cruciales et en engageant comme nul autre les émotions du public. ».


Venez (re)découvrir sur grand écran 3 grands films du célèbre réalisateur britannique, Alfred Hitchcock.
LA MORT AUX TROUSSES: 29 mars - 17h30

CINQUIÈME COLONNE : 6 avril - 17h30


FENÊTRE SUR COUR : 19 avril - 17h30



Il y a énormément de documentation sur Hitchcock, quelques liens:
- http://www.adrc-asso.org/pdf/films_du_repertoire/plaquettes/plaquette_cycle/plaquette_hitchcock.pdf
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Hitchcock
- http://hitchcock.alienor.fr/
- http://www.cineclubdecaen.com/realisat/hitchcock/hitchcock.htm