lundi 25 mai 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Un Disney classique cela fait toujours du bien. Soit, un film d'animation mêlant chansons entraînantes et valeurs positives. Clochette et la créature légendaire respecte parfaitement tout cela et entrainera les plus jeunes dans les aventures (dont certaines scènes sont très bien faites) de Noa et "Grognon".
A partir de 6 ans. 


Sur un sujet inattendu (on vous le laisse découvrir dans la bande annonce), Une belle fin est le genre de film trop rare. En effet, il développe sa petite musique personnelle en mettant en scène un acteur extraordinaire (habitué au second rôle) Eddie Marsan et abordant des thèmes que l'on sent très important pour le réalisateur.
Un bel hymne à la vie.
 Résultat, un film extrêmement puissant et touchant sur un sujet très personnel (...).(LaVoixduNord)


On est content de retrouver Peter Bogdanovich derrière la caméra, surtout quand il nous offre une succulente comédie: Broadway therapy.
- Une comédie qui fait penser aux maîtres anciens (comme Lubitsh) et plus récents (comme Woddy Allen).
- Une comédie qui montre que la vie est bien plus belle (et drôle) vue au travers d'une caméra
- Une comédie qui multiplie les chassés-croisés burlesques, les quiproquos, les méprises et surprises
 - bref, une comédie qui fait rire...


Comme d'habitude, les studios Dreamworks poussent loin le délire, multipliant gags, rebondissements et bestioles bariolées... Avec En route, nous sommes partis pour une heure et demie de rire et d'émotions fortes. Avec, à la prime, un joli message sur la tolérance.
Une franche réussite!
A partir de 5 ans.  



Le retour du mythe Mad max... Le film réalisé par son créateur, 30 ans après et on peut dire qu'il le renouvelle, si ce n'est le métamorphose, pour en faire un film ultra inventif, virtuose et contemporain. Un film qui met une claque à plusieurs niveaux: nerveux, sans temps morts, féministe, émotion, humour, etc. Un sacré cocktail!
Le film qui prouve que blockbuster peut rimer avec "bon film"!


Jafar Panahi nous offre son dernier film envers et contre tout (il n'a plus le droit depuis de nombreuses années de filmer en Iran ni de sortir de son pays). Dans Taxi Téhéran, il s'improvise chauffeur de taxi (avec une caméra dissimulé à bord) et sillonne les rues animées de Téhéran. Avec cette technique toute simple, il dresse un portrait de la société iranienne tout en finesse et complexité.
Un film aussi politique que cinématographique.
Et c’est toute la société iranienne qui défile devant sa caméra cachée, dans un film qui est un superbe hymne au cinéma et à la liberté. (DauphinéLibéré)


Film d'ouverture du festival de Cannes 2015, La tête haute est un drame tendu qui repose sur le talent de la réalisatrice et un très bon choix d'acteurs ( mention spéciale au jeune Rod Paradot en enfant sauvage). Le film nous emporte de par son sujet très poignant qui arrive à un rare mélange entre véracité du ton et force de la fiction.
Un film coup de poing et un coup de cœur.


Le retour des Avengers était attendu. Et ils ne nous déçoivent pas. Le film a été pensé et travaillé au millimètre entre scènes d'action ébouriffantes et dialogues déjà mythiques. Avengers est un pur divertissement et en même temps c'est exactement pour cela qu'il a été conçu. Rien à cacher, les super héros donnent tout ce qu'ils ont!
  Déjanté, spectaculaire, imaginatif. (OuestFrance)

lundi 18 mai 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

L'évocation de la Shoah est toujours compliquée au cinéma. Le labyrinthe du silence, de par son approche allemande (interne pourrait on dire), s'en sort très bien et Giulio Ricciarelli signe un premier film fort. Le film, extrêmement documenté et fouillé, laisse une grande place aux faits et à l'histoire (qui se suffisent largement à eux-mêmes). 
Un film intelligent et éclairant.
 La prise de conscience par l’Allemagne de ses propres démons et des trous noirs de son histoire : un sujet passionnant.(LeDauphiné)


Le retour des Avengers était attendu. Et ils ne nous déçoivent pas. Le film a été pensé et travaillé au millimètre entre scènes d'action ébouriffantes et dialogues déjà mythiques. Avengers est un pur divertissement et en même temps c'est exactement pour cela qu'il a été conçu. Rien à cacher, les super héros donnent tout ce qu'ils ont!


Un Disney classique cela fait toujours du bien. Soit, un film d'animation mêlant chansons entraînantes et valeurs positives. Clochette et la créature légendaire respecte parfaitement tout cela et entrainera les plus jeunes dans les aventures (dont certaines scènes sont très bien faites) de Noa et "Grognon".
A partir de 6 ans.


Entre amis est une comédie de couples et de potes sur un bateau avec des acteurs qui sont devenus, au fil des ans, "nos amis" (Auteuil-Jugnot-Berléand) et que l'on a plaisir à retrouver. Le film ne brille pas par son originalité mais les situations et travers de chacun nous font rires et nous revoient, plus souvent, que l'on ne le voudrait à nos propres vies.


On est content de retrouver Peter Bogdanovich derrière la caméra, surtout quand il nous offre une succulente comédie: Broadway therapy.
- Une comédie qui fait penser aux maîtres anciens (comme Lubitsh) et plus récents (comme Woddy Allen).
- Une comédie qui montre que la vie est bien plus belle (et drôle) vue au travers d'une caméra
- Une comédie qui multiplie les chassés-croisés burlesques, les quiproquos, les méprises et surprises
 - bref, une comédie qui fait rire...


Sur un sujet inattendu (on vous le laisse découvrir dans la bande annonce), Une belle fin est le genre de film trop rare. En effet, il développe sa petite musique personnelle en mettant en scène un acteur extraordinaire (habitué au second rôle) Eddie Marsan et abordant des thèmes que l'on sent très important pour le réalisateur.
Un bel hymne à la vie.
Résultat, un film extrêmement puissant et touchant sur un sujet très personnel (...).(LaVoixduNord)

Adapté d'un grand classique de la littérature jeunesse suédoise, Lilla Anna est un dessin animé tendre qui emmènera nos plus petits vivre les aventures de Lilla Anna et de son (très) grand Oncle. Ils construisent une cabane, vont à la pêche, font du ski…
A partir de 3 ans.   



lundi 11 mai 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Emmanuel Mouret trace son sillon film après film. Avec Caprice, il renoue avec la comédie romantique (soit le meilleur de sa filmographie) et nous offre un film plein de fraicheur et de tendresse (tellement loin des stéréotypes que l'on nous offre à longueur d'écran). Le film explore sa situation (un trio amoureux) et ne vaut que par son propre jeu de regards, de questions et de dialogues.
C'est bien du Woody Allen parisien : la coulée verte en ersatz de Central Park, une scène d'aquarium comme dans Alice, plus largement cette absolue liberté du récit qui fait de chaque film une fable faussement familière, profonde, toujours savoureuse. (Télérama)


Le retour des Avengers était attendu. Et ils ne nous déçoivent pas. Le film a été pensé et travaillé au millimètre entre scènes d'action ébouriffantes et dialogues déjà mythiques. Avengers est un pur divertissement et en même temps c'est exactement pour cela qu'il a été conçu. Rien à cacher, les super héros donnent tout ce qu'ils ont!


Adapté d'un grand classique de la littérature jeunesse suédoise, Lilla Anna est un dessin animé tendre qui emmènera nos plus petits vivre les aventures de Lilla Anna et de son (très) grand Oncle. Ils construisent une cabane, vont à la pêche, font du ski…
A partir de 3 ans. 


Richard Berry adapte sa pièce de théâtre qui a fait un carton. Nos femmes est une bonne comédie qui garde beaucoup son côté théâtre de boulevard et l'énergie qui va avec. On y retrouve avec plaisir trois compères (Richard Berry, Daniel Auteuil et Thierry Lhermite) qui nous offrent une histoire d'amitié troublée...
Jusqu'où iriez vous par amitié?


L'évocation de la Shoah est toujours compliquée au cinéma. Le labyrinthe du silence, de par son approche allemande (interne pourrait on dire), s'en sort très bien et Giulio Ricciarelli signe un premier film fort. Le film, extrêmement documenté et fouillé, laisse une grande place aux faits et à l'histoire (qui se suffisent largement à eux-mêmes). 
Un film intelligent et éclairant.
La prise de conscience par l’Allemagne de ses propres démons et des trous noirs de son histoire : un sujet passionnant.(LeDauphiné)

lundi 4 mai 2015

Cette semaine au cinéma Le Savoie

Jafar Panahi nous offre son dernier film envers et contre tout (il n'a plus le droit depuis de nombreuses années de filmer en Iran ni de sortir de son pays). Dans Taxi Téhéran, il s'improvise chauffeur de taxi (avec une caméra dissimulé à bord) et sillonne les rues animées de Téhéran. Avec cette technique toute simple, il dresse un portrait de la société iranienne tout en finesse et complexité.
Un film aussi politique que cinématographique.
Et c’est toute la société iranienne qui défile devant sa caméra cachée, dans un film qui est un superbe hymne au cinéma et à la liberté. (DauphinéLibéré)


Un film qui donne envie d'aimer la vie (et de l'aimer même si...) En équilibre est un film juste, intense et émouvant sur le parcours de deux personnes qui reprennent gout à la vie. Mention spéciale à Albert Dupontel qui confirme film après film son incroyable palette de jeu.
Un film subtil.


Les studios Aardman (les créateurs de Wallace et Gromit ou encore Chicken run) nous régalent avec leur dernier film: Shaun le mouton. D'un côté l'animation est toujours aussi belle et impressionnante de savoir faire: des personnages en pâte à modeler et une animation en stop motion (soit des heures et des heures de travail). De l'autre, le rire est garanti (et quel que soit l'âge) avec une avalanche de gags et de situations plus drôles les unes que les autres!


Richard Berry adapte sa pièce de théâtre qui a fait un carton. Nos femmes est une bonne comédie qui garde beaucoup son côté théâtre de boulevard et l'énergie qui va avec. On y retrouve avec plaisir trois compères (Richard Berry, Daniel Auteuil et Thierry Lhermite) qui nous offrent une histoire d'amitié troublée...
Jusqu'où iriez vous par amitié?


Le retour des Avengers était attendu. Et ils ne nous déçoivent pas. Le film a été pensé et travaillé au millimètre entre scènes d'action ébouriffantes et dialogues déjà mythiques. Avengers est un pur divertissement et en même temps c'est exactement pour cela qu'il a été conçu. Rien à cacher, les super héros donnent tout ce qu'ils ont!
Déjanté, spectaculaire, imaginatif. (OuestFrance)


Emmanuel Mouret trace son sillon film après film. Avec Caprice, il renoue avec la comédie romantique (soit le meilleur de sa filmographie) et nous offre un film plein de fraicheur et de tendresse (tellement loin des stéréotypes que l'on nous offre à longueur d'écran). Le film explore sa situation (un trio amoureux) et ne vaut que par son propre jeu de regards, de questions et de dialogues
C'est bien du Woody Allen parisien : la coulée verte en ersatz de Central Park, une scène d'aquarium comme dans Alice, plus largement cette absolue liberté du récit qui fait de chaque film une fable faussement familière, profonde, toujours savoureuse. (Télérama)


Entre amis est une comédie de couples et de potes sur un bateau avec des acteurs qui sont devenus, au fil des ans, "nos amis" (Auteuil-Jugnot-Berléand) et que l'on a plaisir à retrouver. Le film ne brille pas par son originalité mais les situations et travers de chacun nous font rires et nous revoient, plus souvent, que l'on ne le voudrait à nos propres vies.


Un bon dessin animé, production 100% française, Gus nous emmène dans les aventures d'un oiseau pas tout à fait migrateur mais qui part à la découverte du monde! Ce film arrive à un rare mélange (qui ravira tous les âges) : récit initiatique, anecdotes pédagogiques sur l’ornithologie et sens de l’humour. Une vraie réussite.
A partir de 3 ans.